top of page
Lire l’entretien de Brent Hayes Edwards dans Le Monde
Écouter Brent Hayes Edwards dans l’émission La Marche du monde (RFI)
Lire un extrait du prologue de Pratique de la diaspora

PRATIQUE DE LA DIASPORA
Littérature, traduction et essor de l’internationalisme noir

Brent Hayes Edwards

États-Unis, 2024 (2003)

Publié le 19 avril 2024

ISBN : 978-2-9580620-8-8
576 pages

21.00 €

Essai / Histoire culturelle
Traduction de Jean-Baptiste Naudy et Grégory Pierrot

Dès la fin de la Première Guerre mondiale, la France devient un lieu privilégié d’affirmation culturelle et politique noires. Depuis Paris ou Marseille, un dialogue international s’engage, passant par des figures comme les sœurs Nardal, Langston Hughes, Lamine Senghor, René Maran ou Claude McKay. La question de la couleur se pense et s’imagine de manières diverses et parfois divergentes, au-delà des frontières des nations et des langues. Dans cet ouvrage de référence dans le champ des études noires, l’auteur met en avant le rôle de la traduction, soutenant que les perspectives politiques plurielles des diasporas noires sont avant tout un effort de négociation des différences entre les populations d’ascendance africaine à travers le monde.

Brent Hayes Edwards est un chercheur états-unien qui enseigne la littérature à l’université Columbia, à New York, où il est affilié au Centre d’études sur le jazz. Coordinateur éditorial de la revue PMLA, il est aussi directeur des programmes de recherche en résidence au Centre Schomburg de recherche sur la culture noire, rattaché à la Bibliothèque publique de New York. Ses recherches portent sur la littérature afrodiasporique, les théories de l’archive, la politique culturelle à Harlem et à Paris dans les années 1920 et 1930, le surréalisme, l’expérimentation poétique, les études de traduction, et le jazz.

RotBoKrik-EDWARDS-1ecouv_lowres.jpg
bottom of page